La cire d’abeille, un ingrédient précieux aux multiples fonctions

par Les Candides avril 13, 2020

1 Commentaire

La cire d’abeille, un ingrédient précieux aux multiples fonctions

            Un produit de la ruche incontournable, après le miel, est la cire d’abeille. Mais à quoi sert-elle ? Pourquoi est-il si compliqué d’en trouver de bonne qualité et pourquoi privilégions-nous la cire française et traçable ?

A QUOI SERT-ELLE ?

           La cire d’abeille est un texturant hors pair dans de nombreux types de formulations. Elle permet de stabiliser les émulsions et de leur donner des propriétés protectrices en formant un film à la surface de la peau. Elle convient même aux peaux grasses car elle va protéger la peau mais sans obstruer les pores. A plus haute concentration, elle est en mesure d’épaissir des crèmes pour aller jusqu’à une texture de baume. Vous l’aurez compris, c’est un ingrédient miracle !

D’OU VIENT-ELLE ?

           La cire est fabriquée par les abeilles femelles qui possèdent des glandes cirières au niveau de l’abdomen. Elle est produite sous la forme de fines écailles transparentes qui vont se colorer au contact des autres produits de la ruche (pollen, propolis…).
           Elle va servir à construire un réseau d’alvéoles hexagonales dans lesquelles seront stockées les larves, le pollen et le miel. La production de cire demande énormément d’énergie aux abeilles, elles peuvent consommer jusqu’à 10kg de miel pour fabriquer 1kg de cire. C’est pourquoi la majorité des apiculteurs utilisent des plaques de cire « gaufrées ». Il s’agit de cire fondue puis moulée sous la forme de plaques ayant déjà l’empreinte des futures alvéoles. Cela permet d’économiser grandement l’énergie des abeilles en leur fournissant une base pour construire leur nid.

LE PROBLÈME... 

           Comme pour le miel (cf. notre article sur le miel), la menace qui pèse sur les abeilles est un gros problème pour la production de cette précieuse matière première. La France est une grande consommatrice de cire d’abeille, elle en consomme plus que ce qu’elle n’en produit.

           De plus, chaque ruche ne produit qu’une petite quantité de cire utilisable pour nos cosmétiques. En effet, on retrouve deux types de cires. Il y a la cire « de corps » avec laquelle sont construites les alvéoles, puis il y a la cire dite « d’opercule ». Cette couche très fine de cire est positionnée à la surface des alvéoles pour retenir le miel, elle est donc collectée au moment de la récolte du miel. Il s’agit de la cire la plus pure et de meilleure qualité.

           Le principal problème de la cire est qu’elle absorbe très facilement toutes sorte de contaminants et de débris, même en bio, nul n’est à l’abris d’une contamination de la cire de corps. Elle est donc principalement utilisée pour confectionner des bougies mais elle n’est pas idéale pour les cosmétiques.

           La cire d’opercule n’étant produite qu’en faible quantité, beaucoup d’apiculteurs la gardent pour fabriquer leurs propres plaques gaufrées, d’où la difficulté de se fournir de la cire de très haute qualité en France.

MAIS ALORS, QUE TROUVE-T-ON DANS LES PRODUITS COSMÉTIQUES CONVENTIONNELS 😱 ?

           Dans les produits du marché on trouve généralement des cires venant de pays lointains. Il s’agit souvent de cire de corps ayant subi des traitements chimiques, les plus traitées étant les cires blanches. Même en bio, ces cires de corps ne peuvent pas être aussi pures et d’aussi bonne qualité que de la cire d’opercule. De plus, et surtout nous n’avons généralement aucune garantie sur le traitement réservé aux abeilles ! 

ET CHEZ LES CANDIDES ?

Nous préférons limiter notre consommation de cire d'abeille et n'en faire un usage que si nous n'avons pas d'autre solution !            
Nous aimerions vraiment utiliser cette matière première pour vous proposer de nouveaux produits. Mais il est pour nous extrêmement important de savoir d’où elle vient et comment elle est obtenue ! Nous travaillons avec plusieurs apiculteurs respectueux pour pouvoir vous fournir une cire d’abeille de haute qualité et assurer en même temps que les abeilles l’ayant produite ont été « chouchoutées » ! 

 

Sources :

D’où vient la forme hexagonale des alvéoles des abeilles ? Apiculture.net. [consulté le 10/03]

https://www.apiculture.net/blog/d-ou-vient-la-forme-hexagonale-des-alveoles-des-abeilles--n275

Qu’est-ce que la cire d’abeille ? ICKO Le blog [consulté le 10/03]

https://blog.icko-apiculture.com/qu-est-ce-que-la-cire-d-abeille/

Contamination et adultération des cire d’abeilles. Apiculture du Haut Bugey [consulté le 10/03]

http://www.apiculture-haut-bugey.com/?p=4779


1 Réponse

totoche
totoche

novembre 12, 2020

Je pense que j’ai acheté de la cire de “corps” auprès d’un apiculteur sur le marché. Je lui en avais commandé pour la réalisation de mes baumes à lèvre. Merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Quelle huile choisir pour remplacer sa crème hydratante ?
Quelle huile choisir pour remplacer sa crème hydratante ?

par Louise Bénichou janvier 21, 2021

Une huile ou une crème pour hydrater la peau ? Telle est la question ! On peut souvent lire que "les crèmes hydratent et les huiles nourrissent", mais les huiles sont aussi très efficace pour conserver l'hydratation de la peau.
Voir l'article entier
Skincare oui, mais oral care aussi ! Le pari d'Awa, fondatrice de Le Tube
La bouche avant tout ! Le pari d'Awa, fondatrice de "Le Tube"

par Louise Bénichou décembre 03, 2020

Nous sommes de plus en plus attentifs aux listes d'ingrédients cosmétiques. Et pour notre santé buccale ? Décryptage par Awa, la fondatrice des dentifrices made in France Le Tube !
Voir l'article entier
L'ortie et ses incroyables bienfaits pour les cheveux et la peau
L'ortie et ses incroyables bienfaits pour les cheveux et la peau

par Louise Bénichou novembre 23, 2020

On le sait, l'ortie n'a pas la meilleure des réputations, surtout si vous avez subi son pouvoir urticant ! Au-delà de l'image quelque peu hostile que nous avons de cette plante, elle a de multiples bienfaits.
Voir l'article entier